billot

billot [ bijo ] n. m.
• 1577; de 2. bille
1Tronçon de bois gros et court dont la partie supérieure est aplanie. Fendre du bois sur un billot.
Spécialt Bloc de bois sur lequel on appuyait la tête d'un condamné à la décapitation. Périr sur le billot. Loc. Fig. J'en mettrais ma tête sur le billot : j'en suis absolument certain, j'en jurerais (cf. En donner sa tête à couper, en mettre sa main au feu).
2Par anal. Bloc de bois ou de métal à hauteur d'appui, sur lequel on fait un ouvrage. Billot sur lequel le boucher découpe la viande. Billot supportant une enclume. Billot de tonnelier. tronchet. Mar. Pièce de bois soutenant la quille d'un navire en construction. tin.
3(1561 vén.) Bâton suspendu au cou d'un animal pour l'empêcher de courir. entrave. Le billot d'une vache mise au pâturage.

billot nom masculin (de bille 2) Bloc de bois sur lequel on tranchait la tête des condamnés. Tronc de bois gros et court, ordinairement posé sur trois pieds, servant à couper ou à hacher. Table de bois debout, sur laquelle le boucher travaille les viandes. Entrave destinée à empêcher un animal au pâturage d'en franchir les clôtures. Emballage léger de forme trapézoïdale. Masse de bois qui porte une enclume. Pièce de bois ou de toute autre matière sur laquelle se fait le découpage de cuirs ou d'autres matériaux à l'emporte-pièce. ● billot (expressions) nom masculin (de bille 2) Familier. J'en mettrais ma tête sur le billot, je suis absolument certain de ce que j'avance. ● billot (synonymes) nom masculin (de bille 2) Pièce de bois ou de toute autre matière sur laquelle...
Synonymes :

billot
n. m.
d1./d Bloc de bois posé verticalement et qui présente une surface plane à sa partie supérieure. Syn. (France rég., Suisse) plot.
d2./d Pièce de bois sur laquelle le condamné à la décapitation posait la tête.

⇒BILLOT, subst. masc.
A.— Tronçon de bille de bois; tronçon de bille de bois dur, coupé à hauteur utile, et servant d'appui pour poser, façonner, couper, broyer quelque chose. Billot à viande (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 90) :
1. Le sol était jonché çà et là de bois en grume, de billots et de madriers.
P. BOREL, Champavert, J. Barraou, le charpentier, 1833, p. 41.
Bloc de bois supportant une enclume (cf. ERCKMANN-CHATRIAN, Histoire d'un paysan, t. 1, 1870, p. 163).
MAR. Bloc de bois supportant un mât. Le chouque d'un bas mât est un billot en bois dur (J. GALOPIN, Cours de lang. mar., Matelotage et technol., 1925, p. 59).
P. métaph. Livre de beaucoup d'épaisseur (cf. MÉRIMÉE, Lettres à Francisque Michel, 1870, p. 106).
Arg. Nigaud (MARCUS, 15 fables célèbres, 1947, p. 11; cf. ballot).
B.— Spéc. Bloc de bois sur lequel on tranchait la tête des condamnés à la décapitation. Attacher qqn au billot le condamné à mort se laisse attacher au billot. (PROUST, Sodome et Gomorrhe, 1922, p. 637) :
2. ... et je vis à leurs pieds du sang en larges mares, des billots, des gibets, des fers, des piloris.
HUGO, La Légende des siècles, t. 6, 1883, p. 350.
La tête sur le billot. Même menacé de mort (cf. BALZAC, Le Cousin Pons, 1847, p. 203).
Rem. Emploi au sens de « guillotine » (« le billot de Louis XVI ») dans CHATEAUBRIAND, Ét. hist., 1831, p. 443.
C.— Région. Bâton (cf. J.-F. ROLLAND, Dict. du mauvais lang., 1813, p. 21).
AGRIC., CHASSE. Morceau de bois attaché au cou d'un animal dont on veut limiter les mouvements, pour l'empêcher de courir (vache, cheval) ou de chasser (chien). (Attesté dans Ac. 1835-1932).
PRONONC. :[bijo].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. a) Entre 1354 et 1377 billoc « bloc de bois » (Les Livres du Roy Modus et de la Royne Ratio, éd. G. Tilander, I, p. 281, 93); 1606 billot de bois (NICOT); d'où 1690 (FUR. : On dit proverbialement, J'en mettrois, ma tête sur le billot); b) 1577 p. anal. « bloc de métal » (GENTILLET, Disc. sur les moyens de bien gouverner, p. 617 dans GDF. Compl. : gros billots de plomb); 2. 1580-81 « bâton qu'on attache le long du flanc de plusieurs chevaux menés à la file » (MONTAIGNE, Journal de voyage, p. 496 dans HUG.).
Dér. de bille2; suff. -ot.
STAT. — Fréq. abs. littér. :77.
BBG. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 331. — GOUG. Mots t. 2 1966, p. 130.

billot [bijo] n. m.
ÉTYM. XIVe; « bloc de métal », 1577; de 2. bille.
1 Tronçon de bois gros et court dont la partie supérieure est aplanie (pour servir d'appui). || Hacher de la viande sur un billot. || Fendre du bois sur un billot.
1 Elle dut répondre à une dame qui venait commander une livre de côtelettes aux cornichons. Elle quitta le comptoir, alla devant le billot, au fond de la boutique. Là, avec un couteau mince, elle sépara trois côtelettes d'un carré de porc.
Zola, le Ventre de Paris, t. I, p. 101.
2 Bloc de bois sur lequel on appuyait la tête d'un condamné à la décapitation. || Périr, être exécuté sur le billot. Exécution.
2 Mais les grandes passions qui mettent en jeu sa vie (celle de l'homme de notre temps) et la vie des siens, qui peuvent mettre sa tête sur un billot ou dans un garrot, qui peuvent le précipiter dans un cachot, le conduire à la torture et au supplice, il ne les connaît pas.
Taine, Philosophie de l'art, t. I, p. 200.
Loc. fig. (1690). La tête sur le billot : même en étant menacé de mort. || J'en mettrais ma tête sur le billot, se dit pour renforcer une affirmation (→ En mettre sa main au feu, en donner sa tête à couper).
3 (Emplois spéciaux). a Techn. Masse de bois ou de métal à hauteur d'appui, sur laquelle on fait un ouvrage. Bloc. || Billot sur lequel le cordonnier bat le cuir. || Billot supportant une enclume. || Billot à chantourner des serruriers. || Billot de tonnelier. Tronchet. || Billot pour découper les ardoises, les cercles de bois. Chapus.
b Mar. Pièce de bois soutenant la quille d'un navire en construction. Tin.Masse sur laquelle repose le mât d'artimon.
4 Techn. Corbeille d'osier couverte de lattes ou caissette de bois à côtés obliques utilisée pour le transport de denrées périssables, en particulier des fruits et légumes. (cour.) Cageot.
5 (1561; vén.). Bâton suspendu au cou d'animaux pour les empêcher de courir. Entraver.
6 Fig. et fam. Vx. Livre très épais. Pavé.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • billot — BILLOT. s. m. Tronçon de bois. Couper sur un billot. On lui a coupé la tête sur le billot. Attacher au billot. Billot de cuisine. [b]f♛/b] On dit proverbialement, J en mettrois ma tête sur le billot, ma main sur le billot, pour dire, J en suis… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • billot — BILLOT. s. m. Tronçon de bois. Couper sur un billot. on luy a coupé la teste sur le billot. attacher au billot. un singe attaché au billot. On dit prov. J en mettrois ma teste sur le billot, pour dire, qu On est bien assuré d une chose …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Billot — Bil lot, n. [F. billot, dim. of bille. See {Billet} a stick.] Bullion in the bar or mass. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • billot — (ˈbɪlət) [a. Fr. billot a wooden block.] 1. Obs. form of billet n.2 2. ‘Bullion in the block or bar previous to being coined.’ in Worcester; and in mod. Dicts …   Useful english dictionary

  • Billot — (spr. Billjoh, Fayl B.), Marktflecken an der Saulon im Bezirk. Langres des französischen [794] Departements Obermarne; 2400 Ew., welche jährlich für ungefähr 40,000 Fr. Körbe machen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Billot — (spr. bijō), 1) Jean Baptiste, franz. General, geb. 15. Aug. 1828 in Chaumeil (Corrèze), ward 1849 als Unterleutnant in den Generalstab versetzt und diente mit Ausnahme des mexikanischen Feldzugs beinahe immer in Algerien. 1870 wurde er zum… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Billot — (spr. bĭjoh), Jean Baptiste, franz. General, geb. 15. Aug. 1828 zu Chaumeil (Corrèze), nahm am Feldzuge in Mexiko und am Deutsch Franz. Kriege teil, 1882 83 Kriegsminister, 1885 kommandierender General, 1888 Armeeinspektor, 1896 98 abermals… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Billot — (frz., Billjoh), die Koppelstange; der Klöppel, den man bösen Hunden an den Hals hängt …   Herders Conversations-Lexikon

  • billot — (bi llo, ll mouillées, et non bi yo ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel, l s se lie : des billots épais, dites : des bi llo z épais : billots rime avec repos, maux, etc.) s. m. 1°   Gros tronçon de bois à hauteur d appui,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Billot — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homophone, voir Billaud. Sur les autres projets Wikimedia : « Billot » …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.